Vous êtes ici : Accueil > Anciens Elèves > Association des Anciens Elèves > Association des Anciens Elèves du Lycée Anna Judic
Publié : 14 janvier

Association des Anciens Elèves du Lycée Anna Judic

BIENVENUE SUR LA PAGE DE L’ASSOCIATION DES ANCIENS ELEVES DU LYCEE ANNA JUDIC.

Découvrez l’association, ses membres, ses actions et partagez avec eux l’histoire du lycée.

ACTUALITES

PRESENTATION

De gauche à droite : Christiane Raillard-Thomassin, trésorière ; Michel Macaire, président ; Annie Gonneaud-Galich, secrétaire ; Georges Gonnot, vice-président.

Contacts :
Président : michel.macaire21@gmail.com
Vice-président : georges.gonnot@gmail.com

Bref historique

Créée en 1551 par une délibération de la Chambre de la Ville de Semur, c’est en 1556 qu’est ouverte l’escolle de Semur par les édiles de la ville. En 1578, une nouvelle convention est instaurée l’ « escolle » devient collège puisque le latin y est enseigné : il n’y aura nul « aultre collège en ladite ville » et il est permis « d’instruire en langue latine » Vers 1618, le collège fut installé dans le Couvent des Carmes. On y apprenait la grammaire, la rhétorique ainsi que les humanités. Ce collège traversera toutes les époques, même les plus troublées. En 1792, après la sécularisation des biens du clergé, le collège déménagea dans l’ancien couvent des Capucins où il s’est définitivement établi. Au fil des siècles, le collège est devenu une véritable institution à Semur et sa réputation dépassa vite les remparts de la ville ! (1)

(1) Source principale : Essai d’un historique sur le Collège de Semur par M. Gueutin de Toutry (27 mai 1960) publié dans LE BAHUT n°4 de juin 1972.

C’est en 1960 que le vieux collège de Semur (quatre fois séculaire !) qui, depuis les années1930 accueillait déjà filles et garçons de la 6e au « bachot » (comme on disait à l’époque), devient Lycée National Mixte Classique et Moderne. Le cursus va de la 6e aux baccalauréats Math Elem et Philo. Dans les années 1990, on veut rebaptiser le lycée. Après moult débats houleux, ce dernier prend finalement le nom d’Anna Judic (comédienne de la Belle Epoque, née à Semur).

Au cours des années 2000, une restructuration complète des locaux est engagée avec une extension vers l’ancien CET et le Foyer des jeunes travailleurs. Les travaux dureront pendant plusieurs années. Le bâtiment de l’ancien collège- lycée des années soixante (rénové au début des années 1950) devient une annexe du nouvel ensemble. Désormais excentré, il est baptisé « bâtiment H ». D’année en année son état se dégrade et une rénovation complète s’avère trop coûteuse. A quel avenir sera-t-il promis ?

A travers toutes ces transformations successives, le lycée Anna-Judic tel que nous le connaissons aujourd’hui est donc bel et bien l’héritier direct du collège fondé au XVIe siècle.

La filiation du Collège Christiane-Perceret est, malgré son appellation, totalement différente. Ce collège est, lui, l’héritier de l’ancien cours complémentaire. Cours, institué en France par la loi Guizot de 1833 et correspondant à un enseignement qui relevait des écoles primaires. Ce cours dit « complémentaire » était donné par des instituteurs lors de deux années supplémentaires d’études au sein des écoles primaires. En effet, pour y accéder il fallait être déjà titulaire du Certificat d’Etudes. C’est en 1959 que les CC deviendront CEG, puis CES en 1975 pour être tout simplement les collèges d’aujourd’hui qui assurent un enseignement de la classe de 6e à la classe de 3e (second cycle court). Les lycées prenant le relais à partir de la classe de 2°.

Au milieu du XVIe siècle, les premiers élèves du vieux collège de Semur ne durent pas être très nombreux, quelques dizaines seulement. Ils appartenaient à des familles aisées ou de petite noblesse. Très vite le collège a joui d’une petite célébrité régionale. Dans les années 1645-1650, il semble que VAUBAN (né en 1633) y fut élève. Il en serait sorti à l’âge de 17 ans ayant « une assez bonne teinture de mathématique et ne dessinant pas trop mal ». Mais il n’est pas la seule personnalité locale qui a fréquenté le collège-lycée au cours des siècles. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Les origines de notre association d’anciens élèves

Il ne fait guère de doute que les anciens élèves du collège, tout comme les édiles de la ville (c’était souvent les mêmes !) se sont toujours intéressés à la bonne marche et au devenir de l’établissement qui avait contribué à leur formation. Mais il faudra attendre les années 1830 pour que des prix soient attribués aux collégiens les plus méritants par leurs aînés, devenus notables, attachés qu’ils étaient à ce collège et à ses traditions. Cela indique que des contacts existaient entre ces anciens élèves, l’administration du collège et les plus jeunes générations de collégiens. Sous cet angle, on pourrait considérer qu’il existait déjà une espèce d’association de fait des anciens élèves du collège c’est-à-dire une espèce d’amicale privée. Association de fait qui finira par se déclarer et donner naissance le 2 octobre1879 à : L’ASSOCIATION FRATERNELLE DES ANCIENS ELEVES DU COLLEGE DE SEMUR
Tous ces éléments font de notre association certainement l’une des plus anciennes de Semur.

Les évolutions

En 1973, de nouveaux statuts sont déposés. L’association devient : "Association fraternelle des anciens élèves du Lycée et Collège de Semur-en -Auxois" .
Elle s’adresse, d’une part, aux anciens élèves du vieux collège et, d’autre part, aux nouveaux anciens élèves du lycée créé en 1960 qui ont entre 20 et 25 ans...

Quand au début des années 2000, le lycée "sans nom" est devient le Lycée Anna-Judic et que l’ancien CES est baptisé Collège Christiane-Perceret, l’association, voulant prendre en compte cette évolution, mentionne simplement, en ajout, à la suite de la dénomination de 1973 le lycée et le collège avec leur nom respectif. Ce qui donne :
Association fraternelle des anciens élèves du Lycée et Collège de Semur-en-Auxois ( Lycée Anna-Judic et Collège Christiane-Perceret).
Les anciens élèves du vieux collège sont désormais assimilés aux anciens élèves du lycée.

En 2012, la rédaction du bulletin annuel transforme la dénomination en Association fraternelle des anciens élèves des Lycée Anna-Judic et Collège Christiane-Perceret pour des raisons de clarté, mais ce n’est qu’en 2017 que cette appellation est officiellement enregistrée après un vote de l’assemblée générale et que les modalités de recrutement des membres de notre association sont également modifiées.

L’association d’aujourd’hui (2018) regroupe donc : les anciens élèves du vieux Collège de Semur (toujours fidèles), ceux du lycée (essentiellement ceux des années 1960-1970), ainsi que quelques anciens des CC, CEG, CES et collège d’aujourd’hui.

Mais peuvent désormais également adhérer à l’association (c’est la grande nouveauté !) et venir la renforcer : les membres du personnel, anciens ou actuels, du Lycée Judic ou du Collège Perceret, de même que tous ceux qui "sympathisent" avec l’objet de notre association et notre démarche.
Notre association s’ouvre donc désormais largement à tous.

Nos statuts

Les statuts de notre association d’anciens élèves ont pour but :
1) d’établir entre les anciens élèves et professeurs un centre de relations amicales ;
2) de maintenir un lien entre d’une part, les anciens élèves et professeurs et d’autre part, le lycée et le collège, leur corps professoral, leur population scolaire et leurs activités ;
3) d’encourager l’enseignement au lycée et au collège par tous les moyens compatibles avec les possibilités et ressources de l’association ;
4) de participer dans tous les cas à la défense des intérêts matériels et moraux des établissements.

Notre association, une vénérable institution à Semur

Depuis des lustres, notre association, toujours basée à Semur, a cultivé des liens étroits avec les différentes municipalités. Année après année, elle a contribué à faire connaître cette bonne ville grâce aux différentes rencontres et manifestations qu’elle y organise régulièrement. Nombre de maires et d’édiles semurois ou des environs sont d’anciens élèves du vieux collège ou du lycée, tout comme de nombreux élus bourguignons qui sont (ou ont été) d’éminents membres de notre association. Beaucoup de nos camarades ont mené de brillantes carrières à l’échelon national ou international dans tous les secteurs d’activité et ont (ou ont eu) d’importantes fonctions au sein de notre fraternelle. Nos camarades n’ont pas oublié Semur, le collège-lycée et le temps de leur jeunesse. Nous comptons quelque 150 adhérents.

Par le Vice-Président Georges Gonnot,
Semur en Auxois, le 10 janvier 2017