Vous êtes ici : Accueil > CDI et Ressources > Un lycée, deux CDI > Hommage à Michèle Beaumont-Lamand
Publié : 10 avril

Hommage à Michèle Beaumont-Lamand

Le lycée Anna Judic a beaucoup de chance : son centre de documentation et d’information vient de s’enrichir d’une bibliothèque exceptionnelle, celle de Michèle Beaumont-Lamand.

Décédée subitement le 6 janvier 2017, Michèle était comédienne, metteure en scène, professeure de théâtre et écrivaine. De nombreux passionnés de théâtre se souviennent de son rôle dans Métallos et dégraisseurs, cette oeuvre théâtrale écrite et mis en scène par Patrick Grégoire sur la mémoire ouvrière, spectacle qui a connu un immense succès, et qui a marqué par deux fois l’imaginaire des festivaliers à Avignon.

Michèle Beaumont-Lamand (à gauche), avec Lise Holin et Raphaël Thiery dans Métallos et dégraisseurs.

Comédienne talentueuse, Michèle avait été formée par les plus grands, et en particulier les maîtres du théâtre russe dont elle pratiquait couramment la langue. Elle transmettait son art à des publics très variés, parmi lesquels les enseignants dans le cadre de la formation continue à l’I.U.F.M. de Bourgogne. En 2008-2009, les élèves de la spécialité théâtre de Semur-en-Auxois et leurs professeurs ont eu la chance de l’avoir pour partenaire artistique : qui ne se souvient en effet de sa magnifique adaptation de l’Illusion comique de Corneille qu’elle a dirigée avec une classe de Terminale et dont la présentation se fit au théâtre municipal pendant deux soirées mémorables, où il fallut malheureusement refuser des spectateurs parce que la jauge de 300 places était insuffisante ?
Amie généreuse et bienveillante, toujours à l’écoute des autres, douée d’un humour communicatif, elle a noué des liens profonds et durables avec l’équipe enseignante comme avec les élèves qu’elle a eu la mission de diriger pendant son passage au lycée.

Son époux Jean-Pascal Lamand vient de nous faire l’honneur de léguer à notre établissement l’intégralité des très précieux ouvrages que Michèle possédait : oeuvres théâtrales bien sûr, textes théoriques, études universitaires, littérature de tous les pays, et mêmes ses propres cours d’art dramatique.
« Il faut que tout cela vive », nous a dit Jean-Pascal Lamand lorsqu’il est venu au lycée pour livrer ces ouvrages. « C’est ce que Michèle aurait souhaité. » Qu’il en soit profondément et sincèrement remercié ici, au nom de tous les élèves, de leurs professeurs et de l’équipe de direction.